Deux sens du mot marque

By 17 décembre 2015Non classé

Il existe bien entendu une définition de dictionnaire : «  une marque est un signe matériel que l’on met sur une chose pour la distinguer, la reconnaître ou pour servir de repère ». (Le Robert).

A cette définition générale et classique, nous pouvons préciser brièvement deux autres façons d’expliquer ce qu’est une marque.

La marque au sens juridique

Ici, une marque est un signe ou un ensemble de signes, par exemple un nom, un logo, déposé auprès de l’instance qui dans chaque pays gère la propriété industrielle pour le compte d’une société ou d’une personne physique qui souhaite protéger sa trouvaille. Concrètement, Monsieur X trouve un nom original, il le dépose en France à L’INPI. Il possède alors une marque, mais qui la connaît excepté, sa femme, son fils, et peut être le chien de la famille attentif aux idées de son maître ? Personne. Envisager sa marque exclusivement sous l’angle juridique n’est pas suffisant, il faut aller plus loin pour mieux comprendre ce qu’est une marque aujourd’hui.

La marque au sens marketing

Cette définition est à la fois plus intuitive et plus complexe et s’ajoute à la première, un peu comme une seconde étape. Car s’il suffit de déposer un signe (nom, logo, signature etc.) pour posséder une marque au sens juridique du terme, cela ne signifie pas que nous possédons une marque que tout le monde peut identifier, reconnaître, aimer, ou détester. Une marque, au sens marketing, est un ensemble de signes mais un ensemble plus vastes, plus précis, et en un mot plus célèbre. C’est dans cette catégorie que rentrent toutes les marques que nous connaissons et auxquelles nous pouvons associer des images, des expériences, des moments de notre vie quotidienne, de notre histoire ou de nos envies.

Notons au passage qu’une marque désigne tout autant un produit, un service, une gamme ou une société et que la langue Anglaise fait clairement la distinction entre une marque au sens juridique : Trademark et une marque au sens marketing : Brand.