Digital Naming

By 29 février 2016Non classé

Le Web a depuis longtemps modifié certaines règles touchant la recherche de noms, règles qui ne sont pourtant pas encore totalement prises en compte. En voici quelques unes.

Noms de marques / référencement et noms de domaine.

A l’exercice de la recherche d’un noms disponibles s’ajoute celui des noms de domaines. Qu’il s’agisse d’un .com, d’une extension nationale ou d’extensions spéciales comme .paris / .nomdelamarque etc, il est primordiale à minima de s’assurer que le nom ne renvoie vers rien de négatifs. La multiplication des extensions a changé les habitudes de recherches. Beaucoup passent par un moteur de recherche qui affichent alors le nom voulu pourvu bien entendu que celui ci soit unique ou très bien référencé.

Conseils: Intégrer dés le début de sa recherche de noms la nécessité de disposer d’un nom sans tâches sur les principaux moteurs de recherches et idéalement un nom unique qui puisse permettre de booster le référencement naturel lors d’une recherche par le biais de ces mêmes moteurs.

Noms de marques et réseaux sociaux.

Autre révolution qui ajoute à la complexité de disposer d’un nom de marque efficace, les réseaux sociaux doivent pour certaines marques être pris en compte dans leur stratégie naming global. Le chantier peut s’avérer considérable compte tenu du nombre important de pseudos divers et variés qui pullulent sur Twitter ou Facebook.

Conseils: L’idée n’est pas de disposer nécessairement d’un nom de marque unique qui ne soit l’apanage de personne mais de s’assurer avant tout lancement important ou volonté de communiquer essentiellement par le biais des réseaux que le nouveau nom ne risque pas de provoquer un bad buzz.

Noms de marques d’applications.

Autre terrain de jeux en pleine expansion: les Apps Store. Ici naissent et meurent de nouvelles applications, de nouveaux noms. Les applis se reproduisent à grande vitesse. Et si elles ne sont pas toutes des marques au sens premier du terme, il n’empêche qu’en se multipliant, elle complique d’autant la possibilité de s’y frayer un chemin. Là encore, comme pour le web, les applis sont mondiales alors que les législations des pays se heurtent à cet espace sans frontières.

Conseils: S’il n’est bien sur pas utile de s’assurer que pour chaque marque en devenir, leur nom est disponible dans les Apps Store, il est en revanche utile lors de la création d’un site Internet ayant pour vocation à proposer une variante de son service via une appli mobile, de vérifier la disponibilité dans les Apps Store au moment même de choisir le nom du site lui même.