Définir les contours de sa marque

By 4 janvier 2016Non classé

Quelles sont les caractéristiques de l’offre ?

L’essentiel, et parfois le plus délicat, est de cerner avec le plus de précision possible ce qui constitue la valeur ajoutée de son offre. Si c’est un téléphone, qu’a t-il de nouveau ? Est-il rapide ? Ingénieux ?  Simple ? Beau ?

Si l’offre n’a pas de réelle valeur ajoutée, alors la marque et son imaginaire auront d’autant mieux leur rôle à jouer pour qu’à produit équivalent, votre cible se reconnaisse davantage dans votre marque que dans une autre.

Quelles sont ses différences par rapport à la concurrence ?

Très rares sont les vraies nouveautés. Et à moins d’inventer le marché en même temps que l’offre (ex. de Sopalin avec les essuies tout en rouleau papier, Frigidaire pour le réfrigérateur ou Escalator pour l’escalier que nous connaissons tous), un nouveau produit, une nouvelle société sera toujours confrontée à des concurrents dont il faut clairement identifier les forces et les faiblesses. Le but étant toujours de trouver le positionnement le plus adapté. C’est ce positionnement que la marque exprimera.

Pour mieux appréhender la réalité du marché, vous pouvez bien entendu procéder à une étude de marché pour comprendre les attentes du consommateur ou les devancer. C’est une démarche qui prend du temps et qui obéit à une méthodologie précise que vous pouvez confier à des professionnels. Si vous ne disposez que de peu de moyen, n’oubliez pas que toute création de marque, comme tout lancement d’entreprise nouvelle, est une prise de risque, une prise de risque fascinante.

A qui s’adresse la marque ?

Question cruciale. On ne s’adresse pas de la même façon à Madame Y qui s’habille en rose fluo en écoutant Elvis Presley en boucle, qu’à Madame Z qui adore déguster un thé Bio en écoutant Chopin. Il faut donc étudier sa cible pour mieux aiguiser ses flèches et toucher le cœur sensible de la personne visée. Pour se faire, à moins d’avoir un instinct fiable, ce qui est tout à fait possible, il est d’usage de procéder à une étude de marché qui permettra d’affiner le portrait type de votre client «  idéal » et d’ajuster votre discours de marque. Il arrive même que les personnes qui ne sont pas encore des clients, vous donnent des idées nouvelles.

Quelle personnalité je souhaite donner à cette nouvelle marque ?

Il s’agît ici d’une des questions les plus difficiles à trancher. Une marque c’est un peu comme un individu, elle aura une réputation, voire une E-réputation sur Internet. Comme un individu son nom sera plus ou moins évocateur, son habit plus ou moins sobre, elle aura un parfum, une musique, une forme, des couleurs, elle fréquentera certains milieux. Une marque de luxe ne se mélangera pas avec une marque bon marché sauf à devenir chic.

Comment la faire connaître ?

Nous l’avons dit, une marque n’est réellement une marque, au sens marketing du terme, que si elle est connue et reconnue par les personnes auxquelles elle est destinée. Ici se pose d’emblée la question des moyens mis en œuvre pour faire connaître sa marque. Cela ne signifie pas qu’il faille nécessairement des sommes abondantes mais qu’il faut toujours agir à la mesure de ses objectifs. Vouloir concurrencer la marque Coca Cola avec 2 000 euros de budget est vain. En revanche, cette même somme suffira à l’artisan qui souhaite se faire connaître en apposant sa marque sur sa camionnette, en l’imprimant sur ses cartes de visite ou encore en distribuant des prospectus aux clients potentiels de son quartier.